web analytics

Navigation

Pour tout savoir sur les projets publiés, cliquez sur les menus en haut.

Pour consulter les dernières news, visitez les différentes catégories ci-dessous.

Un deux ne ferme pas les yeux

 

Nouvelle publiée in Pandémonium n°2, juin 2004

 

Extrait: « La souris pris la dent entre ses pattes et se balança d’avant en arrière. D’abord lentement, puis de plus en plus vite. Ça faisait le même bruit qu’une balançoire rouillée. Rouillée et récalcitrante. La souris était en sueur, à moins que ce ne soit la salive du gamin. La salive est abondante lorsqu’on est obligé de garder la bouche ouverte. La souris adopta une autre tactique. Elle agrippa le morceau de gencive qui remontait sur la base de la dent et entreprit de le décoller. Ce n’était pas un travail facile, mais ses griffes étaient fines et pointues, de vrais laboureuses. Andy se tordit de douleur. Les rats durent plaquer leurs corps gras avec davantage d’insistance. Après quelques minutes, la peau s’était recourbée et pendait comme un morceau de caoutchouc. La dent tenait toujours. La souris eu une autre idée. Elle rentra complètement à l’intérieur de la bouche afin de s’assurer une meilleure prise, bien que ce ne fut pas aisé. Ses pattes antérieures glissaient sur la langue. Elle dérapa plusieurs fois avant de réussir à les enfoncer suffisamment pour cesser de glisser. Ensuite, elle s’empara de la dent et entreprit de la dévisser. Crouic. Crouic. Crouic.
Andy hurla. Ce qui faillit rendre sourd le rongeur. »

 

J’ai écrit cette nouvelle qui aborde les peurs enfantines pour l’appel à textes « cauchemars » de la revue canadienne Pandémonium et j’ai été sélectionné. Il s’agit de ma première incursion dans un fantastique plus sombre. Ce fanzine a malheureusement arrêté de paraître après le quatrième numéro.

 

 

 

Laisser un commentaire