web analytics

Navigation

Pour tout savoir sur les projets publiés, cliquez sur les menus en haut.

Pour consulter les dernières news, visitez les différentes catégories ci-dessous.

Le monde de Maliang

.

Série jeunesse terminée, 5 tomes.

 

Le premier tome du Monde de Maliang, scénarisé, dessiné et colorisé par Liu Yang, est l’adaptation d’un célèbre conte populaire chinois dans lequel un jeune garçon, grâce à un pinceau magique, donne vie à tout ce qu’il dessine. Prévu à l’origine comme un one-shot, on nous confie les rennes du scénario à partir du tome 2. Fuat et moi en profitons pour développer cet univers riche en possibilités et créons d’autres personnages ainsi que d’autres objets magiques. A partir du tome 3, Fabrizio Cosentino remplace Liu Yang (parti sur d’autres projets) aux dessins et aux couleurs. Publiée au départ par Kantik puis par Physalis, deux maisons d’édition qui ont fait faillite, la série est reprise par les éditions Clair de Lune qui publie le 5eme tome (inédit), réédite les quatre premiers et termine par une intégrale !

.

Intégrale, avec Fuat Erkol, Fabrizio Cosentino, Clair de lune Edition, novembre 2017

.

.

Tome 5, l’oiseau, avec Fuat Erkol, Fabrizio Cosentino, Clair de lune Edition, juin 2016

.

Résumé : L’avenir s’annonce des plus sombres pour nos héros. Après la trahison de Lin Yao, le mage noir s’est emparé de tous les objets magiques et à la tête d’une terrifiante armée, il a envahi notre monde. Personne ne semble en mesure de l’arrêter, pas même l’Empereur. Mais Maliang, Jiao et Chih Nii n’ont pas dit leur dernier mot. Même sans leurs objets magiques, ils refusent de perdre espoir et sont bien décidés à combattre pour sauver l’équilibre du monde… 

.

.

Tome 4, le ruban, avec Fuat Erkol, Fabrizio Cosentino, Clair de lune Edition, juin 2016

.

Résumé : Tsai Shen a été condamné à mort pour haute trahison et va bientôt être exécuté. Ne voulant pas avoir sa mort sur la conscience, Maliang et ses amis décident de le faire évader de la prison impériale. Mais la tâche est moins aisée qu’il n’y paraît… Par ailleurs, le vieillard qui a donné les objets magiques aux enfants lève enfin le voile sur ses véritables intentions et leur confie une mission périlleuse. Pour réussir, un nouvel objet magique est indispensable : un ruban appartenant à une petite fille bien mystérieuse…

.

.

.

Couverture du Tome 4

.

.

Planche 1

.

.

Planche 2

.

.

Planche 3

.

Tome 3, le miroir, avec Fuat Erkol, Fabrizio Cosentino, Clair de lune Edition, juin 2016
 

 

Résumé : Grâce à la flûte magique de Jiao, Maliang réussi à échapper à ses poursuivants. Les deux enfants ont à présent l’intime conviction que ces objets magiques proviennent d’une seule et même personne : le vieillard. Quel est son but ? Pourquoi leur a-t-il donné ces objets ? Y en a-t-il d’autres ? Nos deux amis ne tardent pas à découvrir l’existence d’un troisième objet : un miroir aux propriétés biens étranges…

 

.

Couverture du Tome 3

.

.

Planche 3 – cliquez sur l’image pour l’agrandir

.

.

Planche 5 – cliquez sur l’image pour l’agrandir

.

.

Planche 10 – cliquez sur l’image pour l’agrandir

.

 

Tome 2, la flûte, avec Fuat Erkol, Liu Yang, Clair de lune Edition, juin 2016

 

Résumé : Peu après la tempête, Maliang et son grand-père se sont réfugiés dans la montagne d’or. Ils y coulent des jours heureux, mais un beau matin des navires de guerre affluent de toute part. La montagne d’or attise en effet bien des convoitises. Tout semble perdu pour Maliang et son grand-père. L’enfant devra faire preuve de beaucoup d’ingéniosité pour sauver sa vie et celle de son grand-père.

 

 

 

 

.

Couverture du Tome 2

.

.

 Planche 5 – cliquez sur l’image pour l’agrandir

.

.

Planche 10 – cliquez sur l’image pour l’agrandir

.

.

Planche 12 – cliquez sur l’image pour l’agrandir

.

.
Tome 1, le pinceau, Liu Yang, Clair de lune Edition, juin 2016
 

 

Résumé : La Chine ancienne. Maliang n’a pas la chance d’aller à l’école comme les autres enfants de son âge. Pour survivre, il est obligé d’exercer le dur métier de bûcheron aux côtés de son grand-père. Mais dès qu’il a un peu de temps libre, le jeune garçon s’adonne à sa véritable passion : le dessin. Il dessine sur toutes les surfaces qui se présentent à lui, des murs de sa chambre aux rochers des rivières, mais pas sur du papier car cette matière coûte cher… Un jour, un enfant riche et arrogant met Maliang au défi de mieux dessiner que lui. Un vieil homme assistant à la scène lui prête son pinceau pour qu’il puisse relever le défi. Le dessin de Maliang fait l’unanimité et le vieil homme lui offre le pinceau en récompense. Ce dernier met toutefois Maliang en garde : « Continue à assouvir ta passion mais à présent, fais très attention à ce que tu dessines… »

.

Une réponse à Le monde de Maliang

Laisser un commentaire